emi-finales Promotion Honneur, le retour. Après nos deux matches remportés à l’extérieur et qui plus outre, dans deux bastions du rugbyrugueux, l’heure est à la confirmation sur nos terres. L’équipe Réserve est en ballotage favorable avec 4 points contre 1 à Sanguinet et ungoal average de +5 et l’équipe Première est favorite des bookmakers londoniens avec un 5 à 0 et +30. Bien évidemment, la saison dernièretrotte dans certaines têtes avec ce souvenir douloureux d’une demi-finale aller gagnée à l’extérieur chez nos voisins riverains del’A62 et perdu le dimanche suivant à Cestas ! L’ombre d’une Sanguinetada ou d’une Réolatada (une pensée émue pour StephaneChassaing et Alexandre Larrue qui à cette évocation du PSG ont encore les yeux qui s’embrument…) planent sur le Bouzet. Donc du sérieux,mâtiné de sérieux avec un soupçon de sérieux ! Accessoirement, ce sont les derniers matchs officiels à Cestas (si on excepte le jubilé de Benji en juillet) alors les Prez ont sorti le grand jeu :buvette de plein air, sono " A donf ", animateur de supermarché, repas d’avant-match, pique-nique des Vieux Crampons, repas des anciens auresto. Enfin bref, c’est la fête ! Évitons de la gâcher…
Malgré un besoin pressant (non, pas celui-là !) les entraîneurs de laUne ont laissé à disposition de la Réserve leurs joueurs, ce qui donne une composition presque identique à la demie aller :

1 : Léon F. - 2 : Carmona F. - 3 : Bascouzaraix J.
4 : Pocq D. (cap) - 5 : Valentini U.
8 : Gibeaud B.
9 : Dubourg G. - 10 : Dupeyron L.
11 : Caravéra S. - 12 : Beaudoux T. - 13 : Dupeyron T. - 14 : Viescou L.
16 : Lalande C. - 17 : Richardson G. - 18 : Moura J. - 19 : Napias Y. - 20 : Sirven S. - 21 : Bourié A. - 22 : Edange P.

Sortis sous les encouragements de leurs potes de la Première et avec duAC/DC  (tiré de la play list d’Eric, coincé entre " A la queue-leu-leu " et " Le petit bonhomme  en mousse ") en fond musical, le match peutcommencer. Si dans la vraie vie,  Thomas Beaudoux à l’air d’être le fruit des amours d’un loir et d’un panda (et je  connais ses parents !)sur le terrain c’est un guerrier et le joueur de Sanguinet qui  s’est pris son raffut dans le museau peut en témoigner : Essai de Thomas à la 7ème  minute. Guillaume Dubourg ne transforme pas : Cestas 5 / 0 Sanguinet.
10 minutes plus tard, c’est Lucas Viescou qui va à dame ! Ça va tropvite pour les  landais. Guillaume loupe de peu la transformation : Cestas 10 / 0 Sanguinet.
Franck Volant et Sébastien Chabot commencent à se détendre. Non enfait, pas  Sébastien ! (Il a des problèmes avec son chien)
28éme, Lucas met le clignotant et déborde la défense jaune et noire : Cestas 17 / 0 Sanguinet (oui, parce que Guigui a transformé !)
Pas le temps de souffler, que Thomas y va de son doublé : Cestas 22 / 0 Sanguinet.
C’est la mi-temps et quelle mi-temps ! Une des plus aboutie depuis ledébut de saison. Le temps qu' Arthur s’éclate aux platines, qu’il faut repartir pour la seconde période qui doit déboucher sur unefinale.
Dès l’entame, c’est le jeune Arnaud Bourié qui fait gonfler le score,le non moins jeune Simon transforme : Cestas 29 / 0 Sanguinet.
Et là, les cestadais ont eu un passage à vide dont les perfides landaisont profité pour marquer deux essais, coup-sur-coup, pour un résultat final de 29 / 12.
Contrairement à leurs copains de l’équipe fanion qui feront leChampionnat de France, les Réservistes n’ont plus qu’un match à jouer pour clôturer leur saison. Mais quel match : une finale ! Contre laseule équipe qui les a battue (d’un point !) : Le Bouscat. Un beau match en perspective, bien serré comme le déguisement de cagoulin surJean-Marie Ledan… Tous à Gradignan, dimanche prochain !
Pour la Première, c’est à la fois plus simple… et plus compliqué ! Plussimple, car le différentiel est conséquent mais plus compliqué parce que les blessures nous rattrapent. Fabien Viescou s’est blessé àl’épaule lors de la 1/2 aller et Antoine Maura n’est pas remis du cuissot. Heureusement Matthis a fini ses études, Arno faitl’aller-retour dans la journée et Thibaud Pzdy est remis de sa subluxation de l’épaule. Le problème, c’est qu’avec l’absence deCorentin, Julien et Antoine, nous sommes un peu " à poil " au centre ! Heureusement que nous avons un joueur d’originefidjienne (bon d’accord, de la douzième génération, mais quand même, il y tient !) en la personne de Thibaud Bonnefond qui en plus d’êtreambidextre des deux mains, peux jouer à tous les postes. Première apparition chez les grands de Florian Gibeaud et Thibaud Fournier.

1 : Picot J. - 2 : Manente V. - 3 : Rigal M.
4 : Carré N. - 5 : Morant M.
6 : Michel A. - 7 : Jimenez V. - 8 : Ledan JM
9 : Moreira P. - 10 : Fourton B. (cap)
11 : Paulin Y. - 12 : Vally J. - 13 : Bonnefond T. - 14 : Pourtuguez D - 15 : Barriuso L.
16 : Gibeaud F. - 17 : Chassaing S. - 18 : Dubreuilh A. - 19 : Fouquet M. - 20 : Zapico N. - 21 : Fournier T. - 22 : Pazdyka T.

Sortis sous les encouragements de leurs potes de la Réserve et avec du AC/DC en fond musical, le match peut commencer.
Bon, à première vue cela ne va pas être du même tonneau (ou fût, sivous préférez !) car les Réolais sont plus vifs et les cestadais… plus mous. Cerise sur le gâteau Opéra offert par Christophe Rostoll, Louis se blesse ! Et M…
Les visiteurs sont volontaires mais brouillons et les locaux pas bien inspirés. Il faut attendre la 20ème minute pour que Jean-Marie rentre la tête dans les épaules, l’épaule dans le lard d’un réolais et le ballon dans l’en-but ! Benji qui a retrouvé ses lentilles, transforme : Cestas 7 / 0 La Réole.
S’en suit un brouillamini de rugby qui commence à faire regretter au public d’avoir payé l’entrée. Pierre se porte volontaire pour faire le show comme au match aller, mais son capitaine l’en dissuade.Heureusement qu’à la quarantième minute, il y a un peu d’action : l’arbitre siffle la mi-temps. Éric, lui, siffle sa bière !
Christophe Darguence qui n’a pas dormi pendant ses cours de management au boulot, " resserre les boulons "
Dès la reprise, Benji passe une pénalité des 50m (environ) : Cestas 10 / 0 La Réole.
Le discours enflammé des coaches porte ses fruits et l’on retrouve lejeu que l’on aime. Après plusieurs temps de jeu, c’est Matthis qui en position de centre (comme quoi…) marque sous les poteaux. Benji enquille : Cestas 17 / 0 La Réole.
Regroupement dans nos 22, "explication de texte " entre un réolais et Arno qui vient de se prendre une poire : carton jaune pour le jaune et blanc pour le bleu. Dix minutes plus tard, mêlée au 50, combinaison 8-9-10, Arno prend " la zone arbitre ", s’échappe, mais les 250 mètres qui lui reste à courir sont au-dessus de ses forces (l’entraînement dans les couloirs du métro, n’est visiblement pas suffisant…) ! 80ème, ça sent la fin dematch. Un réolais choisi de l’aller pêter dans notre petit 10, mais celui-ci qui a quelques heures de vol, lui arrache le ballon et lance une attaque qui voit l’inarrêtable Jean-Marie marquer le dernier essai de la rencontre : Cestas 22 / 0 La Réole. Brian Johnson, peux gueuler à tue-tête !
Alors bien sûr, il y a matière à râler et à faire la fine bouche, maisd’un autre côté, gagner une demi-finale 52 / 0 (en cumulé), ça calme ! Il ne reste qu’un match pour que la saison soit conjuguée au plus que parfait et cela va être un sacré morceau à digérer. Les organismes et les blessés ont une petite quinzaine de jours pour récupérer avantd’aller batailler à Gabarret. Force et Honneur…

Bon les gars…
-Sécurité : À l’entrée du stade, Richard Cléon et Sylvain Desvergnes se sont occupés de la billetterie. Bizarrement il n’y a pas eu derécriminations…
-VIP : Philippe Olivier de Point Lavage Service et Christophe Rostoll d’Opéra, ont tapé le coup d’envoi fictif. Il y en a un qui avait révisé plus que l’autre !
-Pharmacie : Cette fois, la pharmacie était sous haute surveillance…
-Ambiance : Il n’y a pas à dire, l’ambiance des phases finales, c’est quelque chose !
-Ambianceurs : Les Vieux Crampons étaient " chauds bouillants " et ont mis le feu à la main courante.
-Pavlov : Par contre ils étaient amassés devant le tableau d’affichage comme le Prez devant sa bouteille de Ricard.
-Bonne habitude : Francis a de nouveau fait un frichti pour les anciens. Et ils sont revenus !
-Et 1. Et 2. Et 3. Et 4. Et 5. Et 6. Et 7 fi-na-les : Certains joueurs passés par l’Entente Des Graves, ont déjà joué 6 finales : U16, 2xU18, 2ème Série, 1ère Série, Challenge des 3 Tours. Excusez du peu !
-Fin du monde : Grace à Dieu, Ulysse n’a pas eu accès au micro de la sono !
-Cagoulins : En Réserve, étaient nominés : Thomas Beaudoux et les Dupeyron’s Brothers et c’est Thomas qui finit la soirée en poulet ! En Première, les élus étaient ! Arno, Jo Vally et Victor Manente Balladu qui a eu le plaisir d’endosser pour la seconde fois l’Habit de Lumière !
-The Best : Thomas Beaudoux a réussi l’exploit d’être élu " Homme du Match " ET Cagoulin. Trop fort !

Vivement dimanche prochain

De notre envoyé spécial : Wilfried LangDePute

Note du traducteur : Cette œuvre étant de pure fiction, toutes ressemblances avec des personnes ou des faits existants ne sauraientêtre que fortuites.