n y est ! Le beau mois d’Avril, avec ses giboulées… d’avril, ses grèves de la SNCF, de La Poste, d’Air France, du coiffeur de Corentin et ses phases finales, chères au monde du rugby ! Pour la cinquième saison consécutive nos deux équipes seniors sont en demi-finale ! Et en
 finissant premières de leur poule, elles auront l’avantage de recevoir, lors du match retour, mais en attendant le 15 avril, il faut d’abord aller se
 fader le quatrième et dernier qualifié de ses phases finales, à savoir Sanguinet pour la réserve et La Réole pour la Première. Je vous vois venir : " Fastoche : deux victoires en phase de poules, donc jamais deux sans trois " méfions-nous de ce dicton d’Amédée Peugeot… Car la Réserve doit jouer en lever de rideau d’un certain Sanguinet / St André-de-Cubzac qui sent le soufre, devant une tribune pleine à craquer et avec des supporters " chauds-patate " et jouer à La Réole est rarement une partie de plaisir. Donc on efface tout et l’on repart de zéro !

Les Hommes de Sébastien et Franck doivent se passer de Thibaud Pazdyka qui s’est disloqué l’épaule au BEC et d'Arthur qui vient d’être papa, mais ils peuvent compter sur le retour de Nico Carvalho.

1 : Léon F. - 2 : Augendre B. (cap) - 3 : Lalande C.
4 : Pocq D.  - 5 : Napias Y.
8 : Gibeaud B.
9 : Sirven S. - 10 : Dupeyron L.
11 : Bourié A. - 12 : Beaudoux T. - 13 : Dupeyron T. - 14 : Viescou L.
16 : Carmona F. - 17 : Bascouzaraix J. - 18 : Valentini U. - 19 : Elgoyhen J. - 20 : Carvalho N. - 21 : Dubourg G. - 22 : Conduche F.

Les cestadais en ont " chié " devant des sanguinétois revanchards et avec un temps " de merde " (Jean Lataste, mon Président Bien Aimé, m’autorisent deux grossièretés par page !), mais ils sont restés sur cette belle dynamique et ont arraché la victoire 15 à 20, avec trois essais de Ben Gibeaud, Thomas Dupeyron et Frederic Leon. C’est donc avec une avance de 5 points qu’ils recevront nos amis landais, dimanche prochain. Espérons un temps clément pour qu’ils puissent lâcher les chevaux et s’ouvrir les portes de la finale à Gradignan, le 22 avril.
La semaine a vu s’amonceler de lourds nuages de mauvaises nouvelles pour l’équipe de captain " Roger " Fourton ! Corentin blessé, Julien Forgues n’a plus de points à la paupière, mais par un curieux effet des " vases communicants " s’est blessé à la cuisse et Arno est resté sur le quai à Montparnasse avec ses crampons à la main.

1 : Viescou F. - 2 : Manente V. - 3 : Rigal M.
4 : Carré N. - 5 : Morant M.
6 : Zapico N. - 7 : Jimenez V. - 8 : Ledan JM
9 : Bonnefond T. - 10 : Fourton B. (cap)
11 : Paulin Y. - 12 : Vally J. - 13 : Maura A. - 14 : Pourtuguez D - 15 : Barriuso L.
16 : Picot J. - 17 : Chassaing S. - 18 : Michel A. - 19 : Fouquet M. - 20 : Moreira P. - 21 : Caravéra S.

Les Réolais on connaît : Gros pack, pas facile à jouer, spécialiste des groupés pénétrants à quelques mètres de la ligne adverse. Mais le leader du 8 de devant, sous ses boucles rousses et son air poupin, connaît la musique !
Un des avantages des phases finales, c’est qu’il y a trois arbitres officiels. Ça peut aider…
Comme l’on dit dans la campagne agenaise " samedi pluvieux, dimanche nuageux " et encore une fois le bon sens paysan à raison : il ne pleut pas ! Tant mieux nous serons dispensés du bonnet fétiche de Christophe !
Le jeune arbitre central, d’un trille puissant, lance les débats.
Il ne faut pas attendre longtemps, pour que le monumental tableau d’affichage du stade affiche un 0 / 7 : deux minutes ! Le temps que Thib Bonnefond se fasse la malle derrière sa mêlée et plonge sous les poteaux. Benji transforme.
Les locaux sont pris à la gorge et subissent une grosse pression des cestadais. Sixième minute, attaque bleue dans les 22 réolais, la balle arrive à Nicolas Carré qui gêné par " un gravier dans le pneu " échappe la balle. Dommage !
Comme prévu, nos hôtes nous proposent beaucoup de jeu sur un petit périmètre, de préférence autour des regroupements en lançant leur seconde latte surpuissant, mais tout cela reste désespérément stérile.
25ème minute, Benji ne convertit pas une pénalité. Mais trois minutes plus tard, il se rachète : La Réole 0 / 10 Cestas.
35ème minute, le 13 réolais est prié de se reposer sur le banc. Dans la foulée, le pack cestadais enclenche une cocotte qui emmène Jean-Marie en terre promise : La Réole 0 / 15 Cestas.
Les pensionnaires d’Abribat sont pris sur leur point fort et n’arrivent pas à produire du jeu. 44ème minute, le buteur rate une pénalité dans ses cordes. Quand ça ne veut pas ! 50ème, Benji passe la sienne : La Réole 0 / 18 Cestas.
C’est la mi-temps. Vu la physionomie de la première mi-temps, nos deux entraîneurs font tourner pour donner du temps de jeu à certains (Stephane Chassaing) et faire souffler à d’autres (Stephane Chassaing).
Éric est à peine arrivé à la buvette, que le match reprend. Les visiteurs " allument des mèches " des quatre coins du terrain. Louis récupère un coup de pied adverse dans ses 22, remonte le terrain plein axe en évitant une vingtaine d’adversaires, repique vers la touche et délivre un coup de pied à suivre pour Yoann qui récupère la gonfle à quelques mètres de la ligne pour marquer tranquillou. Belle action ! Benji admiratif, transforme : La Réole 0 / 25 Cestas.
Les Réolais sont désabusés devant tant de facilité… et s’énervent. Carton blanc pour le 8. Nouvelle action des bleus dans les 22 adverses, Julien Picot se fait châtier, Stephane en fin négociateur veut calmer les esprits mais l’arbitre interprète mal ses intentions et lui donne un carton jaune ! Trop injuste. Jaune aussi pour le 8 réolais.
Le niveau baisse d’intensité. Mais pas Mathis : Carton jaune ! Les joueurs commencent à regarder leurs montres, les locaux à cause d’une certaine lassitude et les visiteurs pressés de monter dans le bus pour essayer la nouvelle tireuse à bière portative de l’Amicale. Mais le match n’est pas fini, puisque sur un coup de pied à suivre et un billard à trois bandes dans l’en-but, Louis marque son essai. Après consultation de son juge de touche, l’arbitre l’accorde. Benji étant déjà rentré au vestiaire, l’essai n’est pas transformé : La Réole 0 / 30 Cestas.
C’est fini ! Bon, sauf épidémie de gastro ou terrain de Bouzet envahi par les gens du voyage, Jean Noel peut commencer à remplir la demande du bus pour le 28 avril. Nos joueurs ont respecté les consignes et l’adversaire en étant sérieux du début à la fin. Il ne reste plus qu’à " enfoncer le clou " dimanche prochain. Pour la Réserve, cela sera plus " chaud " mais les réservations en tribune étant quasi pleines, je suis certain que le " 13ème Homme " va pousser derrière ses joueurs !

Bon les gars…
-Oups ! : Grande première, avec l’oubli de la pharmacie qui est restée sagement au club ! Bizarrement, il n’y a pas eu de blessés pendant le match !
-Showman : Pierre sentant que le public réolais s’ennuyer, a fait exprès de se prendre un monumental " cul " juste devant la tribune. Ah bon, il n’a pas fait exprès ?
-Les Cagoulins : Bastien pour son pétage de plomb à la fin du match de la Réserve et Nico Carré pour son excuse bidon sur son en-avant qui n’a pas convaincu le jury.
-Entraide : Un grand merci à nos hôtes qui nous ont prêté les brassards obligatoires, pour le banc. Les nôtres étaient dans… La pharmacie !
-Synthol : Vu la tête tuméfiée de Jean-Marie après le match, il ne devait pas faire bon de trop s’attarder dans les regroupements !
-Enfin : Julien Forgues n’est plus un cœur à prendre, il s’est pacsé ! La bise à Fanny
-Mais jusqu’où s’arrêtera-t-il ? : Arthur est de nouveau papa d’un petit Adam Franck-Sébastien. La bise à la maman.
-Bis Répétita : Comme au BEC pour le dernier match, c’était la fête du club à La Réole. Désolé…
-VSL : Même nos " P’tits Vieux " avaient fait le déplacement, Jean-Pierre en tête.
-La der de der : Dernier match de la saison au Bouzet, dimanche prochain. Le verre de bière sera soldé à 2€, profitez-en !

Vivement dimanche prochain

De notre envoyé spécial : Wilfried Langdepute

Note du traducteur : Cette œuvre étant de pure fiction, toutes ressemblances avec des personnes ou des faits existants ne sauraient être que fortuites.