L’École de Rugby du R.C. Cestadais

Les M8 avec Paul-Étienne COLLET

Pour sa 7° interview, après avoir décrit la dernière fois le fonctionnement de l’École de Rugby sous la responsabilité de Stéphane COUGOUREUX, le chroniqueur ARIÉ….JOIE vous propose de faire connaissance avec les moins de 8 ans et leur Éducateur Paul-Étienne COLLET.
En ce Samedi 6 Avril, frisquet et pluvieux, Stéphane et Patrice étaient mobilisés pour l’enregistrement des inscriptions au voyage à Lanester du 8 au 10 Juin 2019 où ils attendent près de 80 jeunes joueurs des catégories 8 à 14 ans.
Laissant ses gamins sous la pluie, entre les mains de 2 papas assistants, l’Éducateur de la catégorie M8, casquette vissée sur la tête, se prêta au jeu du Questions/Réponses, bien au chaud dans le bureau du club-house.

1- Paul-Étienne qui es-tu et d’où viens-tu ?
Marié à une Cestadaise et père d’une fille et d’un garçon jouant respectivement en moins de 8 et moins de 12 au RCC, je réside à Hostens où je suis plombier/chauffagiste.
Ancien footeux chez les Vétérans d’Arès, je me suis passionné pour le rugby en accompagnant mes enfants, mais j’étais issu d’une famille à l’esprit rugby y compris mon épouse.
J’ai effectué la formation pour être Éducateur des 6 aux 10 ans.

2- Peux-tu me présenter l’équipe qui t’accompagne pour les entraînements ?
Aujourd’hui sont présents sur le terrain deux papas qui m’assistent, Gilles MIRAMBEAU et Thierry DUBOS, par contre Valérie DUTREUIL, Hugo DELPHIN et Julien KERVEILLANT ne sont pas là dans la mesure où l’effectif est un peu réduit avec la moitié des présents.
Tu pourras les rencontrer une autre fois.

3-Comment fonctionne ce groupe des M8 ?
Nous avons un effectif de 28 licenciés avec 25 garçons et 3 filles.
Les entraînements ont lieu le mardi soir de 18 h à 19 h 30 et le samedi matin de 10 h à midi
De septembre à janvier nous éduquons les enfants à jouer en équipes de 5 contre 5, avec un toucher à 2 mains de 2 secondes, donc pas de placages.
Mais pour éviter de rendre cet apprentissage trop lassant et de perdre des enfants en cours de saison, nous finissons les entraînements par un petit match commençant à les initier à la technique du contact.
À partir du mois de février nous passons au jeu/contact qui les passionne davantage, car ils ont tous en tête les placages, même si au départ ils les redoutent.
Les petits matchs se déroulent sans touches, la reprise du jeu s’effectue avec ballon au sol, par contre ils effectuent des mêlées à trois pour apprendre les positions, mais sans pousser.
Le groupe est composé de 3 niveaux, non pas par la qualité intrinsèque du joueur, mais par son âge :
-L’équipe A est constituée des joueurs de 2° année.
-Les équipes B et C sont équilibrées avec les premières années mais nous ne développons pas " l’élitisme ", tous doivent jouer sans la course à la " championite ".
-Pour la 3° équipe, ils ont besoin d’un peu plus d’affection et de réconfort et donc nous y prenons attention.
Au niveau des parents, ils peuvent les encourager sur le bord de touche mais nous n’acceptons pas qu’ils donnent des conseils à leurs enfants ou qu’ils leur fassent des reproches.
 
4- Avez-vous noté une progression des effectifs d’une année sur l’autre ?
Avec 28 enfants, nous sommes la plus grosse section de l’EDR et nous avons peu de départs.
Nous développons au maximum les objectifs pour fédérer les enfants mais aussi celui de fédérer les parents en organisant des rassemblements " auberge-espagnole ".
Ces rencontres permettent à chacun de faire connaissance, d’échanger et de créer des liens de vie autour de leurs enfants.

Cette bonne ambiance nous permet aussi de recruter des papas ou mamans assistants qui suivent les enfants tout au long de la saison avec pour objectif qu’ils renouvellent leur engagement lorsque l’enfant passe dans la catégorie supérieure, et ce système fonctionne bien.

5- Organisez-vous des rencontres avec d’autres équipes du département ou de la région ?
De septembre à avril des plateaux opposant plusieurs équipes du département sont organisés par le Comité Départemental.
Nous participons Samedi prochain 13 avril aux finales départementales à La Teste de Buch où les M8 seront avec les M10, alors que les M6 se retrouveront à Gujan-Mestras.
A partir de mai nous recherchons des tournois pas trop éloignés de Cestas, sachant qu’ils sont très attendus par les enfants mais aussi par les parents qui se rassemblent en " auberge espagnole ".
A ce titre nous sommes fiers d’avoir pu nous faire inviter pour le grand Tournoi PlayMobil de Floirac, se déroulant le Samedi 18/5 avec la participation de plus de 1 500 enfants venant de 45 départements.
En fin de tournoi tous repartiront, avec leur boîte de figurines démontables.
Guy pour te rendre compte de l’ambiance festive de notre groupe tu devrais nous y rejoindre.

6- Comment préparez-vous vos joueurs à ces grands évènements.
Ils ont pour beaucoup un état d’esprit de " gagneurs ", ils ne supportent pas de perdre et en particulier cette année l’équipe A, qui n’a perdu que 2 matchs, mais les B et les C se sont aussi bien défendus.
Nous les motivons pour qu’ils se comportent bien, mais sans excès et surtout dans le respect de l’adversaire. La victoire s’est bien, mais en tant que coach ma plus grande victoire s’est quand ils sortent contents d’eux.
Lorsqu’à ma question, " Vous êtes-vous éclatés ? " j’ai une réponse positive pleine de sourires, alors là je sais que nous avons accompli notre devoir.

Et puis les jours de défaite, notre rôle est de les consoler et de les encourager à persévérer.
Il est évident que pour eux, ils rêvent déjà de soulever la coupe du vainqueur lors du grand tournoi de Lanester en Bretagne en juin prochain.

7- Tenez-vous des fiches d’appréciation sur l’évolution des joueurs ?
Non, nous n’avons pas de fiches individuelles mais nous nous réunissons régulièrement avec l’équipe d’encadrement pour échanger sur la valeur de chaque joueur.
Les entrainements vont se poursuivre jusqu’au début des vacances d’été, et de mai à juin on commence à faire des échanges avec les M10 pour les apprendre à bien s’intégrer dans cette nouvelle catégorie où ils vont jouer à 10 contre 10. Nous organisons des petits matchs de préparation.


8- Peux-tu me parler de la dernière annonce diffusée le 1er avril sur le site du RCC pour les licences gratuites.
Non ce n’était pas un poisson d’avril, mais une opération menée par la Fédération de Rugby pour proposer sur les 3 derniers mois de la saison une licence gratuite à ceux qui veulent pratiquer le rugby.
Cela permet de compenser les quelques départs, même si chez nous ils sont rares, et d’augmenter les effectifs pour la saison prochaine. Cela s’apparente à une opération " 3 mois gratuits ", une sorte d’essai que l’on peut transformer la saison d’après.

9- A tes yeux, Paul-Étienne y aurait-il des améliorations à apporter dans l’organisation ?

Pour ma part je ne suis pas issu du rugby comme joueur, aussi je serai preneur d’un apport sur le plan technique par d’anciens joueurs mais surtout par des Séniors des équipes A ou B.
Dans ta dernière interview tu en as cité quelques-uns comme Antoine, Damien ou Louis, mais on est demandeur de plus.
Dans d’autres clubs, un Sénior, dès le début de saison, parraine un jeune joueur, le suit, l’aide ou le conseille, cela pourrait être une initiative à tenter au RCC.
On sait que pour les jeunes, certains joueurs sont leurs " idoles ", pourquoi pas organiser, quelques fois dans la saison, un rassemblement de jeunes joueurs, lors des matchs au Bouzet, pour qu’ils leur fassent une haie d’honneur à l’entrée sur le terrain ou bien les accompagnent, main dans la main, et servent aussi de ramasseurs de balles ?

10- Dernière question : As-tu d’autres passions que le rugby ?
Je tiens à dire que voir s’éclater mes propres enfants et ceux dont j’ai la responsabilité en M8 est déjà une grosse satisfaction, tout comme pouvoir me défouler avec les Vieux Crampons le jeudi soir.
Sinon pour le week-end et pour décompresser, je bricole, je jardine et je vais à la pêche, tout près de chez moi, au lac d’Hostens.
Merci Paul-Étienne pour ta sympathique participation et maintenant place à Gilles pour qu’il se fasse mieux connaître. Le temps ayant passé vite je verrais les autres membres lors d’une autre séance.
Je viendrai vous rejoindre sur le terrain avant midi pour quelques photos.

11- Gilles Mirambeau Bonjour, pouvons-nous faire connaissance ?
Guy Bonjour, je suis papa-assistant et je suis venu au rugby en accompagnant mon fils Milo quand il a démarré chez les M6.
Je le suis depuis 3 ans et je suis prêt à rempiler pour l’an prochain.

12- En quoi consiste ton assistance ?
On aide Paulo dans la logistique, après les entraînements et les matchs on veille à ce que les enfants prennent leur douche.
Après les entraînements ou prépare la grenadine et après les matchs un goûter.
Je tiens à dire que nous y prenons beaucoup plaisir et que nous sommes « les bien aimés » des enfants.
Nous avons mis en place dans notre groupe un système d’échanges sur le réseau mobile par WhatsApp où nous sommes joignables à tout moment pour nous informer et s’entraider.
J’aime l’ambiance de l’EDR où l’esprit de groupe est la priorité, avec le développement de la fraternité et de l’esprit collectif, mais aussi où, en cas de mauvais comportement d’un gamin, nous lui appliquons une sanction éducative, le plus souvent se sera une sanction physique avec quelques tours de terrain.
Je serai bien entendu à Lanester où durant 3 jours nous aurons un rôle  de vrais « papa-poule », du réveil au coucher.

13- Gilles as-tu d’autres passions dans la vie ?
Je suis venu au rugby sur le tard en accompagnant Milo, mais j’étais footeux à Pessac et j’aime bien le VTT.
Grâce aux liens que nous avons créés, nous organisons des 3° mi-temps entre adultes et je participe de temps en temps aux soirées animées avec les Vieux Crampons.
Et voilà comment l’on passe de la police parisienne
à l’ovalie cestadaise.
Merci Gilles pour tes explications, maintenant il ne nous reste plus qu’à aller voir la fin de l’entraînement et prendre quelques photos.

Sur le terrain, la quinzaine de gamins s’affrontaient dans une partie acharnée, les bleus contre les noirs, avec Thierry au sifflet, sous le regard attentif du Coach Paulo.
Yan Dubois, le flanker N° 6 de l’équipe Une des Séniors, était aussi là pour accompagner son fils Gabriel. A la demande du coach il viendra donner ses précieux conseils sur une phase technique de protection du joueur au sol, se laissant gentiment « remuer » par les petits colosses en herbe.
Sur la photo de groupe les " pitchounets ", munis de leur protège-dents nous offriront leur plus beau sourire.
A la fin de l’entraînement l’ARIÉ….JOIE en profitera pour  demander à Yann la confirmation d’une information circulant sur les réseaux sociaux au sujet de Chris Darguence, l’entraîneur de l’équipe A des Séniors, qui " prendrait du recul " après une saison éprouvante et ses 1 000 km mensuels pour rejoindre Cestas depuis son domicile de Grézillac, proche de St Émilion.
Oui Guy, Christophe nous a annoncé son départ et c’est J. Marie LEDAN qui prendra sa succession.
Après un entretien personnel avec Christophe, il me confirmera son besoin de souffler en s’accordant un " congé sabbatique " mais en concluant par ses mots :
" Je pars triste parce que j'ai aimé ce challenge et je pars fâché avec personne. Les joueurs, le staff au complet, les dirigeants et les bénévoles vont vraiment me manquer... C'est CERTAIN !
Merci bien Guy, j’espère de tout cœur que Cestas continuera en Honneur pour longtemps. On a bataillé dur pour y aller et pour y rester ! "
 
Christophe permet moi de te dédier un extrait de " l’Appel du large " de Charles Baudelaire et de te souhaiter Bon Vent :

" Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir, cœurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s’écartent,
Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons "

Dans le cadre de ses prochaines interview, l’ARIÉ….JOIE continuera à faire le tour de l’École de Rugby en allant à la rencontre des Éducateurs en charge des enfants des catégories M6 à M14, ceux et celles qui animent cette École de la Vie, celle où certains entrent pour y apprendre à Espérer, Entreprendre, Persévérer et Réussir et d’autres en sortent en " prenant du recul ", après avoir beaucoup donné.

Guy l’ARIÉ….JOIE



Retrouvez les interviews précèdentes:
-C. Darguence
-JM Ledan
-C. Saubusse
-Les co-Présidents
-Franck & Thierry
-Stéphane & Paul